À propos de Jean-Marc Gyphjolik

Je suis Jean-Marc Gyphjolik et ma passion, c’est le voyage.

Bonjour, je m’appelle Jean-Marc Gyphjolik, et je voyage entre les mers et les terres du globe.

L’enfance du jeune Jean-Marc Gyphjolik

Fils de la famille de Gyphjolik, des navigateurs passionnés surtout du côté de mon père, Thierry Gyphjolik, j’ai été baigné dans un genre de vie nomade depuis l’âge de 10 ans. Je suis né en Allemagne lors d’un bel été 1980 avant de déménager pour la première fois au Luxembourg dans l’Oesling. Mais mon voyage initiatique n’était pas prêt de s’arrêter là : à peine sorti de la première école, me voilà partit pour Lille, au nord de la France et au bord de la Manche, où j’ai passé le reste de mon enfance, bercé par les aventures et les exploits de mes parents Gyphjolik et de mes grands-parents Gyphjolik. Quand j’en ai eu la possibilité, j’ai rapidement appris à diriger ces magnifiques bateaux à voiles. Les côtes de l’Angleterre n’ont jamais été aussi proches…

Un Gyphjolik heureux est un Gyphjolik qui voyage

Après avoir passé mon bac, il était clair pour moi que je ne pouvais pas rester en ville. J’ai alors décidé de faire des études à l’étranger. Poussé par mes parents et une envie irrésistible d’aller plus loin que la Manche, j’ai choisi une destination bien appréciée et peu lointaine : l’Angleterre, où Big-Ben, le Palais de Buckingam, la Tower Bridge ou encore le London Eye me tendaient les bras. Durant mes premières vacances sur cette île atypique, j’ai eu la possibilité de m’enfoncer encore plus dans les terres Celtes où j’ai voyagé à travers l’Histoire et le Temps du Royaume-Uni.
Malgré moi, je me détournais de plus en plus de mes études car je n’avais qu’une chose en tête : voyager, voir le monde de mes propres yeux. Londres m’a, avec une grande persévérance, ouvert des portes vers les États-Unis et le Canada. À l’âge de 20 ans, je commençais à peine à vivre dans mon rêve d’enfant.

Et aujourd’hui…

Depuis ce jour, je m’affère à voyager dans le monde, du point le plus à l’ouest du Canada jusqu’à l’est du Japon, en passant par l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, la Russie, en comptant les îles du Pacifique et de l’Atlantique. Les voyages sur terre et sur mer n’ont désormais plus de secret pour moi, et j’ai décidé de partager cette passion avec vous, sur ce site dédié à mes voyages.

Publicités